Digitaliser les offices de la circulation ? Seulement avec la NAVS !

Pourquoi le NAVS en tant qu’identificateur univoque de la personne sera indispensable pour mettre en place la cyberadministration au sein des offices de la circulation routière

Aujourd’hui, l’enregistrement des personnes auprès de l’Office de la circulation routière (OCRN) se fait généralement au moment de l’obtention du permis d’élève conducteur ou à l’occasion d’un déménagement. Les personnes concernées doivent s’identifier en présentant une attestation (p.ex. acte d’origine). Si les registres de l’OCRN géraient aussi les NAVS, les doubles entrées et « données fantômes » pourront être évitées. Si l’OCRN utilisait systématiquement le NAVS comme identifiant personnel unique, les rapprochements des données seraient plus efficients et automatisés.

Des informations plus détaillées sont résumées dans notre exemple sur le cas des cours de premiers secours et NIP FABER (OFROU).

L'objet 19.057 du Conseil fédéral, qui veut permettre aux autorités une utilisation systématique du NAVS à l'aide du modification du LAVS, est absolument indispensable pour la digitalisation des prestations publiques. Au moyen de différents exemples de la pratique administrative, le groupe de projet NAVS de la CSI veut démontrer de manière simple et compréhensible, pourquoi l'identification univoque de la personne est la condition de base pour la digitalisation au sein des autorités.