Nouveau secrétaire général à la Conférence suisse sur l’informatique

Portrait Martin Huber, neuer GeschäftsleiterLa direction de la Conférence suisse sur l’informatique (CSI) a élu Martin Huber comme nouveau secrétaire général de la CSI. A partir de juillet 2020, il succédera à Urs Jermann, qui prend congé pour la troisième phase de sa vie. La CSI est l'organisation commune de la Confédération, des cantons, des villes et des communes pour la numérisation des pouvoirs publics suisses.

Martin Huber est à la fois un visionnaire et un acteur dans le domaine de la numérisation. Dans sa thèse de doctorat à l'université de Bâle il y a 30 ans, il a modélisé les processus environnementaux et a directement contribué, par ses conclusions, au système national d'alerte à la sécheresse au ministère sud-africain de l'agriculture. En même temps, il a créé le prototype d'un poste de travail administratif multimédia en coopération avec IBM et le canton de Bâle-Campagne. Dix ans avant la percée générale de la photographie numérique, ce prototype fournissait toutes les données pertinentes sur une activité administrative, telles que documents, photos, plans, cartes et même vidéo numérique, de manière interactive et interconnecté. Dans le laboratoire des bases de données de l'EPFL, il a étudié l'intégration systématique des géodonnées dans la technologie des bases de données. Avec sa jeune entreprise, ceci a été mis en pratique au moyen de la toute première mise en oeuvre, même mondialement, de la norme OpenGIS pour la fourniture de géodonnées interopérables. Aujourd'hui, cette norme OpenGIS se retrouve dans tous les systèmes de bases de données, de PostgreSQL à Oracle et SAP. En tant que compagnon d'armes de sa start-up de l'EPFL, Huber a gagné la Deutsche Bank et d'autres investisseurs, a élargi l'entreprise à 25 personnes et l'a vendue en 2004.

Par la suite, il a assumé la responsabilité de la conception, de l'architecture des solutions et de la mise en oeuvre de systèmes informatiques complexes, laissant une marque durable dans le paysage numérique. L'horaire porte-à-porte des CFF, la coordination de la planification et de la construction de la ville de Berne, qui a reçu le Prix du Service Public, la coordination SIG de la Confédération, la gestion physique du réseau ainsi que la planification de la fibre optique de Swisscom et la banque d'informations routières de la Rhénanie du Nord-Westphalie portent tous sa signature. Fort de cette expérience, il a finalement construit une plateforme générique de gestion des données avec laquelle celles-ci peuvent être gérées de manière optimale avec un minimum d'efforts, dans l'espace et le temps, dans les domaines des réseaux électriques, des autoroutes et des infrastructures urbaines aux systèmes environnementaux complets.

Parallèlement à ses activités entrepreneuriales, Martin Huber est resté fidèle à l'enseignement et à la recherche. En 2005, il a créé le module obligatoire "OpenGIS et le traitement distribué de la géoinformation" pour le cours d'enseignement à distance UNIGIS à l'université de Salzbourg et a depuis lors supervisé d'innombrables thèses de master.